vendredi 27 avril 2012

Italie- Rome - Chiesa Sant Agostino

2ème jour:


On prend le bus 64 et on achète nos tickets dans le bus grâce à un distributeur de tickets intégré dans le bus (1€ le ticket, valable 75 minutes)
On commence notre petite ballade par la piazza Navona qui abrite deux superbes fontaines.


 On rejoint ensuite la place Sant'Agostino pour visiter la Chiesa, dans laquelle se trouve une peinture très connue du Caravage qui s'appelle "La Madonna dei Pellegrini" ou Madone aux Pélerins.





On redescend sur la piazza Sant'Eustachio pour déguster un excellent expresso et un cafe frappe au 
café Sant Eustachio. Bizarrement le café est frappe avec de la crème.


On arrive au même moment que le livreur de café, qui offre gentiment quelques grains à Calista pour qu'elle puisse le sentir.





Pour finir la matinée en beauté, on redescend le Corso Renascimiento pour arriver via dei Chiavari ou se trouve "el Antico Forno". Il s'agit d'une adresse que j'ai trouvé sur le city guide Rome du site du Guardian, tout comme celle du café. Le hic c'est que le numero indiqué était le 21 où se trouve un hôtel, alors que le Forno est au numero 32.
Pour résumer il s'agit d'une boulangerie qui fabrique du pain, et de la pâte à pizza. Les pizzas sont fraîches et absolument excellentes. On choisit la pizza, puis la taille de la part et on paye chaque part au poids.










J'ai jamais mangé de pizza aussi bonne! Il s'agit d'une Caprese: notre bonne vieille pizza tomates-moza! Sauf que là seule la pâte est cuite; la tomate et la mozza (di buffala bien sûr, pas la Galbani du Monoprix) sont posées sur la pâte après cuisson, et des feuilles de basilic bien fraîches et appétissantes complètent l'ensemble!








On fait une petite sieste à l'hôtel et on réalise à 17h30 que le Colisée qu'on pensait visiter tranquillement ferme à 18h...  On termine donc la journée par la visite du palais Corsini qui ferme à 19h30 mais sans profiter du jardin Botanique qui jouxte le Palais, celui-ci étant déjà fermé.
Le Palais ne comporte "que" huit salles mais la visite est très dense car les peintures sont tellement nombreuse qu'elles semblent empilées les unes sur les autres! Si mes souvenirs sont exacts, l'entrée coûte 4€.
On reprend le bus 64 en stressant car il n'y a pas de distributeur de billet dans ce bus là et l'amende est salée en cas de contrôle! J'apprendrai le lendemain qu'on peut aussi acheter des billets à l'Office de Tourisme et chez les buralistes (enfin, les tabaccherias en italien)


Je précise pour rendre à César ce qui est à César que toutes les photos d'Italie ont été prises par mon chéri



Aucun commentaire: